Au  Burkina Faso, des manifestants ont appelé au départ de l’ambassadeur de France et la fin des accords militaires avec l’ancienne

puissance coloniale.

 A l’appel du « Mouvement M30 Naaba Wobgo« , plusieurs manifestants ont défilé à Ouagadougou, capitale burkinabè. Appelant à la fin des accords militaires avec la France, ces manifestants ont exigé le départ de l’ambassadeur français en poste à Ouagadougou, Luc Hallade.

Rassemblés à la Place de la Nation en plein cœur de la capitale burkinabè, ces dizaines de manifestants ont été dispersés à coup de gaz lacrymogènes par la police alors qu’ils s’apprêtaient à se diriger vers l’ambassade de France. Des manifestants portaient des pancartes hostiles à la présence française au Burkina Faso et des drapeaux russes brandis par certains.

Il s’agit de la deuxième manifestants contre la France en espace de quelques jours. La France est souvent accusée par des mouvements nationalistes de soutenir les terroristes qui sèment la terreur dans ce pays sahélien de l’Afrique de l’Ouest.

©actucameroun.com