[ANGOP] Luanda -- Le satellite ANGOSAT-2 lancé mercredi depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, est déjà en orbite.

Le satellite, qui a été envoyé vers 20h00 heure locale, 16h00 en Angola, pesant deux tonnes et ayant une capacité de transfert d'informations élevée, a parcouru 36 000 kilomètres de la surface de la terre à l'orbite géostationnaire.

Selon les images, ANGOSAT-2 a atteint avec succès la première étape du processus.

ANGOSAT-2 a une capacité de transmission sept fois supérieure à celle d'ANGOSAT-1, qui disposait de 16 relais en bande C et de six relais en bande KU.

D'une durée de vie de 15 ans, l'ANGOPST-2 dispose également de 6 " transpondeurs " en Bande C, 24 en Bande KU et, en nouveauté, d'un réémetteur en Bande KA.

Il s'agit d'un satellite à haut débit de transmission (HTS), d'un poids total de deux tonnes, prêt à fournir 13 gigaoctets dans chaque région éclairée (zones de portée du signal satellite). Il sera basé sur la plate-forme Eurostar-3000.

 L'ANGOSAT-2 a commencé à être construit le 28 avril 2018 dans les installations d'Airbus en France, où toute la charge utile du satellite a été installée.

La structure a ensuite été transférée à l'usine ISS Reshetnev dans la ville "fermée" de Zheleznogorsk, près de Krasnoïarsk dans la région sibérienne, où le boîtier a été produit et le démarreur installé.

Cela a été suivi d'un transfert vers le site de lancement, à la station aérospatiale de Baïkonour au Kazakhstan, d'où il est parti pour l'orbite spatiale.

Le nouveau satellite s'inscrit dans le cadre de la stratégie de l'Exécutif angolais visant à réduire la fracture numérique dans le pays, en particulier, et en Afrique, en général, permettant l'expansion des services de télécommunications aux zones les plus reculées à des prix compétitifs.

Le satellite, qui comprend une série de services, a la capacité de couvrir le continent africain, en mettant l'accent sur la région méridionale, et une partie importante de l'Europe méridionale.

Il a émergé avec la mission de remplacer ANGOSAT-1, le premier satellite angolais, lancé en orbite le 26 décembre 2017, qui a rencontré des problèmes dans l'espace.

©allafrica.com